Provenance de l'objet

Démonstration de cimorné au Musée de Mariemont

AVC-MRM-001

Reportage vidéo

Chargement du lecteur ...

Les usines Fauquez, situées à Roncquière, lancèrent au lendemain de la guerre un nouveau matériau : la "marbrite". Ces plaques de verres colorés, substitut du marbre, seront employés tant comme revêtement pour les ornementations architecturales que pour des objets mobiliers. Lancée par Arthur Brancart, cette nouveauté va connaître un bel essor, principalement dans l'architecture wallonne (et surtout de la région du Centre et du Brabant wallon) -- mais aussi dans celle du Brabant flamand. Cependant les déchets étant nombreux, un employé -- Pierre Petroons -- aurait eu l'idée de les réutiliser en tesselles intégrées dans un plafonnage cimenté. D'où le nom de "cimorné", contraction de "ciment" et "orné". Malheureusement les façades recouvertes de ce cimorné se sont souvent mal conservées et elles tendent aujourd'hui à disparaître, d'autant plus que cette technique n'est plus employée. M. Pays est le fils d'un entrepreneur de Braine, spécialisé dans ce domaine. Aujourd'hui, il serait le dernier à connaître cette technique et, malgré son grand âge, il se fait un plaisir de venir partager cette mémoire au Musée royal de Mariemont.

Date: 03.07.2011 - 03.07.2011

Référence

Copyright: © Musée royal de Mariemont

Responsable: Musée royal de Mariemont

|